Type Here to Get Search Results !

Afrique - Le GBF Africa 2021 met en lumière les opportunités professionnelles des Emirats arabes unis

Son Altesse Sheikh Hamdan bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï et président du Conseil exécutif de Dubaï, a assisté au 6ème Forum mondial des affaires (GBF) Afrique 2021 qui s'est tenu à Dubaï, une conférence professionnelle de haut niveau organisée par la Chambre de Dubaï en collaboration avec l'Expo 2020.

Afrique - Le GBF Africa 2021 met en lumière les opportunités professionnelles des Emirats arabes unis

Son Altesse était également accompagnée du cheikh Ahmed bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum, président du Conseil des médias de Dubaï, du cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, président du Haut Comité de l'Expo 2020 de Dubaï, du cheikh Mansoor bin Mohammed bin Rashid Al Maktoum ainsi que de plusieurs autres dignitaires et dirigeants de haut niveau.

Le cheikh Hamdan bin Mohammed a déclaré : "Dans le cadre d'un environnement mondial en pleine évolution, les Émirats arabes unis et l'Afrique ont une opportunité particulière d'inaugurer une nouvelle phase de croissance dans leurs relations économiques. Le 6ème Forum mondial des affaires (GBF) constitue la plateforme idéale qui permettra aux deux parties d'explorer les possibilités d'exploiter de nouvelles synergies et d'ajouter de nouvelles dimensions à leurs relations.

"Les pays du continent africain constituent certains des marchés les plus dynamiques du monde et, étant donné qu'il s'agit d'un pôle majeur de commerce et d'échanges internationaux, Dubaï est parfaitement placé pour leur offrir l'infrastructure, la connectivité et l'expertise nécessaires pour étendre leur portée mondiale. Les Émirats arabes unis et Dubaï visent à créer un pont entre les marchés pour permettre aux pays du monde entier d'accéder à de nouvelles opportunités. Nous sommes impatients de collaborer étroitement avec les nations africaines pour explorer de nouvelles voies de coopération et de développement qui contribueront à renforcer l'élan de la reprise et de la croissance mondiales", a-t-il déclaré.

Le Forum de cette année, qui avait pour thème "La transformation par le biais du commerce", s'est achevé le 14 octobre 2021 au Centre des expositions de Dubaï, dans le cadre de l'Expo 2020 de Dubaï. Deux présidents, 45 ministres et hauts fonctionnaires ainsi que des chefs d'entreprise éminents d'Afrique se sont réunis à l'occasion de cet événement pour évoquer les opportunités de commerce et les opportunités d'affaires dans un monde post-pandémique.

Mettant en évidence la reprise économique mondiale et la voie à suivre pour l'Afrique, le GBF Africa 2021 définit une feuille de route concernant la prochaine étape du partenariat de Dubaï avec le continent et établit les fondements d'un avenir où les entreprises, les commerces et les investisseurs pourront exploiter la richesse des opportunités offertes par le marché africain.

En accueillant les délégués à l'ouverture du GBF Africa 2021, Hamad Buamim, président et directeur général de la Chambre de Dubaï, a insisté sur la capacité de résistance du commerce et des échanges entre l'Afrique et Dubaï, en dépit des défis sans précédent créés par la pandémie.

"Ce que Dubaï a exceptionnellement bien réussi à faire, c'est de convertir les défis mondiaux engendrés par la pandémie en opportunités de développement. L'émirat a adopté un nouveau plan visant à accroître son commerce extérieur pour atteindre 2 000 milliards d'AED (544,5 milliards de dollars) dans le cadre de sa nouvelle feuille de route du commerce international de Dubaï, d'une durée de cinq ans, qui prévoit également la création de nouvelles routes maritimes et aériennes pour relier Dubaï à plus de 400 villes dans le monde. Ces nouvelles connexions amélioreront encore la convivialité des affaires à Dubaï ainsi que dans toute la région", a-t-il ajouté.

"À en juger par des indicateurs économiques, il est évident que nos efforts en Afrique sont fructueux. Le commerce non pétrolier de Dubaï avec le continent s'est chiffré à 50 milliards de dollars en 2020, pour atteindre le niveau le plus élevé depuis une décennie malgré des défis inédits. Parallèlement, le nombre d'entreprises africaines immatriculées auprès de la Chambre de Dubaï a augmenté de plus de 15 % depuis 2019 pour atteindre 24 800 aujourd'hui, ce qui reflète la confiance croissante des entreprises et des investisseurs africains en faveur de la ville de Dubaï.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré au Forum que la République démocratique du Congo est ouverte aux affaires et dispose d'un grand potentiel en termes de commerce international, de terres fertiles en ressources ainsi que d'une population jeune. Il a évoqué les efforts du gouvernement pour reconstruire et moderniser le pays africain, développer les infrastructures, diversifier l'économie et renforcer son attractivité pour les investisseurs étrangers.

" GBF Africa met en lumière la reprise des économies africaines à l'ère du COVID-19, ainsi que les nouvelles structures et politiques qui permettent de promouvoir l'intégration économique sur le continent. Le Congo peut retenir d'importantes leçons des Émirats arabes unis en développant de nouvelles aptitudes et en tirant parti du pouvoir des partenariats public-privé pour susciter une croissance économique durable", a déclaré le président du Congo.

Lors d'une session intitulée "Partenariats pour la prospérité", Sultan Ahmed bin Sulayem, président-directeur général du groupe DP World et président des Ports, des Douanes et de la Zone de libre-échange, a relevé le rôle important des ports et des zones de libre-échange pour promouvoir la croissance économique. Les pays africains peuvent considérer Dubaï comme un excellent exemple d'une économie qui récolte les fruits des investissements importants qu'elle a effectués pendant des années en construisant et en développant son infrastructure logistique et ses parcs d'affaires, a-t-il ajouté.

" L'Afrique a plus de croissance et de potentiel que n'importe quel autre marché puisqu'elle dispose de nombreuses ressources et personnes. DP World maintient depuis très longtemps une forte présence en Afrique et a réussi à adapter son modèle de ports et de zones de libre-échange sur les marchés du continent. Partout, nous sommes tenus de construire un parc d'investissement afin que l'activité de fret prospère réellement", a déclaré Bin Sulayem.

Le GBF Afrique 2021 axe les discussions autour des trois piliers "Réinitialiser, Restaurer et Renouveler", qui examinent de plus près les réformes politiques et réglementaires, les modèles de commerce et de technologie innovants et durables, la résistance du continent, les défis de la main-d'œuvre et le rôle joué par le gouvernement dans la mise en place d'un environnement favorable aux entreprises.
Mots clés

Billboard Ad