Type Here to Get Search Results !

Dat Watt Limited Edition

Oris présente une montre créée en collaboration avec le Secrétariat Commun de La Mer des Wadden don’t la mission est de préserver la mer des Wadden, plus grand système de marée au monde et site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dat Watt Limited Edition

La nature ne connaît pas de frontières
Les projets Change for the Better (changer pour le mieux) d’Oris se sont étendus aux quatre coins du globe. Désormais, l’accent est mis sur la mer des Wadden, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Tout comme la nature, la campagne Change for the Better d’Oris ignore les limites des traités ou des contrôles aux frontières. Elle est aussi globale et consiste à préserver notre planète, en s’efforçant d’améliorer la vie de ses habitants.

Au cours de la dernière décennie, partout dans le monde, nous avons travaillé avec des organismes environnementaux à but non lu-cratif pour des sessions de dépollution (Clean-up). Avec le soutien de nos détaillants, de la presse et des consommateurs finaux, des partenariats tels que ceux établis avec Coral Restoration Foundation et Whale and Dolphin Conserva-tion ont apporté un véritable changement aux océans du monde.

Change for the Better couvre également des projets sociaux. Nous travaillons avec les Fondations Carl Brashear, Movember et, plus récemment, nous avons noué un partenariat avec la Fondation Roberto Clemente.

Chacune d’elles veillent à changer des vies, et ont su faire leurs preuves en la matière.

Notre dernier projet a été mené avec le Secrétariat Commun De La Mer des Wadden (CWSS), organisation trilatérale couvrant le Danemark, l’Allemagne et les Pays-Bas veillant à la préservation et à la protection

de la mer des Wadden, plus grand système ininter-rompu de zones intertidales au monde.

En 2009, l’UNESCO lui décerna le statut de site du patrimoine mondial pour refléter son importance pour la biodiversité mondiale. La nécessité d’assumer notre responsabilité envers notre monde n’a jamais été aussi forte. La pandémie de Covid-19 nous a alerté sur le besoin de changer nos habitudes pour protéger les générations futures. Chez Oris, nous prenons cette responsabilité très au sérieux, ainsi, notre mission consiste à changer pour le mieux. En plus de conclure des partenariats avec des organismes de conservation et de soutenir des projets con-çus pour nettoyer les sources d’eau du monde, nous sommes également engagés dans une démarche de développement durable, ici, à Hölstein.

Cette année, nous visons à devenir climatiquement neutres : prendre des mesures pour recycler davantage, réduire les émissions, améliorer nos sites de fabrication, etc.

Nous sommes très motivés par ce partenariat. En raison de son organisation trilatérale et du statut UNESCO de la mer des Wadden, le CWSS choisit ses partenaires avec soin, en s’assurant qu’ils se conforment aux codes et pratiques environnementaux. Nous sommes fiers d’avoir passé les contrôles.

La nature ne connaît pas de frontières, pas plus que la campagne d’Oris qui vise à changer pour le mieux. C’est une mission globale et concrète destinée à améliorer le monde.

« Tout comme la nature, la campagne Change for the Better d’Oris ignore les limites des traités ou des frontières »

Profondeurs cachées
Chaque année, la mer des Wadden, qui couvre une superficie de 11 500 km², le long d’un littoral de 500 km, est un point d’escale vital pour plus de 10 millions d’oiseaux mi-grateurs

À hauteur d’homme, il n’est pas toujours facile d’apprécier l’ampleur et la beauté de la mer des Wadden, plus grand système ininterrompu de zones intertidales et d’îlesbarrières au monde. Couvrant 11 500 km² en mer du Nord, elle est, en grande partie, plate.

Vue d’en haut, sa complexité et sa beauté naturelle sont spectaculaires. C’est aussi du ciel qu’apparaît clairement la transition des marais salants vers les zones marines et saumâtres. Mais même alors, une grande partie de sa valeur et de son importance reste cachée.

La mer des Wadden est extrêmement riche en biodiversité. À tout moment, elle abrite plus de 6 millions d’oiseaux. Chaque année, entre 10 et 12 millions d’oiseaux migrateurs la traversent. Les marais salants abritent environ 2 300 espèces de plantes et d’animaux, tandis que 2 700 autres espèces et plus de 30 espèces d’oiseaux nicheurs peuplent les zones marines et saumâtres.

Cela en fait l’une des propriétés naturelles les plus importantes de la planète. En fait, d’après les calculs des experts, la biodiversité à l’échelle mondiale est tributaire de la mer des Wadden.

À ce stade, elle est également remarquable, car il s’agit de l’un des rares écosystèmes intertidaux naturels à grande échelle où les processus naturels continuent de fonctionner en grande partie sans être perturbés. C’est pourquoi il faut la protéger.

Comme de nombreux environnements marins, la mer des Wadden est constamment menacée par la pêche, le développement portuaire, les plates-formes pétrolières et gazières, les parcs éoliens, le trafic mari-time, le développement résidentiel et touris-tique et l’impact des changements clima-tiques. Tel est le rôle du Secrétariat Commun De La Mer des Wadden, agissant au nom de la coopération trilatérale de la mer des Wadden, et de son secrétaire exécutif Bernard Baerends (voir ci-dessus). « Lorsque nous avons entendu parler de l’ampleur et de la valeur du travail effectué par le CWSS, nous nous sommes sentis obligés d’apporter notre soutien » déclare Rolf Studer, co-PDG d’Oris.

« Outre la sensibilisation, nous soutiendrons également les efforts de préservation de l’organisation à l’aide de fonds collectés grâce aux ventes de la Dat Watt Limited Edi-tion. Pourquoi ? Parce que c’est ce qu’il con-vient de faire. »

« D’après les calculs des experts, la biodiversité à l’échelle mondiale est tributaire de la mer des Wadden »

Vue aérienne
Protéger la vaste mer des Wadden, si diversifiée, est une tâche monumentale. Bernard Baerends dirige le Secrétariat Commun De La Mer des Wadden.

M. Baerends, parlez-nous un peu de vous.
Je suis Bernard Baerends, secrétaire exécutif et chef du Secrétariat Commun De La Mer des Wadden (CWSS). J’habite à Groningue, une ville du nord des Pays-Bas, à 30 km de la mer des Wadden. J’ai fait carrière dans le domaine de l’assainissement de l’eau, de l’agriculture, de la nature et de la qualité alimentaire. Mon travail consiste à veiller à la bonne marche des tâches confiées au CWSS.

Qu’est-ce que le CWSS ?
L’histoire débute en 1978, lorsque le Danemark, l’Allemagne et les Pays-Bas commencent à coopérer pour protéger la mer des Wadden en tant qu’entité écologique et forment la coopération trilatérale de la mer des Wadden. Le CWSS, fondé en 1987, est chargé d’atteindre divers objectifs pour soutenir l’écosystème naturel et durable de la mer des Wadden. Il est également de notre devoir de faire connaître au monde le site du patrimoine mondial de la mer des Wadden et de créer des partenariats. Depuis que la mer des Wadden a obtenu le statut de site du patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2009, notre mission consiste à « renforcer le patrimoine mondial de la mer des Wadden dans un monde en évolution ».

Comment l’organisation est-elle financée ?
Nous sommes financés à parts égales par les ministères de la Nature et de l’Environnement du Danemark, de l’Allemagne et des Pays-Bas.

Où se trouve la mer des Wadden et qu’at- elle de si remarquable ?
Riche en habitats et en environnements abritant des milliers d’espèces de plantes et d’animaux, la mer des Wadden est un endroit unique au monde. C’est une zone vaste et variée d’environ 11 500 km² dont la bande côtière d’environ 500 km s’étend autour des littoraux danois, allemand et néerlandais, dans la partie sudest de la mer du Nord. Elle est en constante évolution, sculptée par le flux des marées du nordouest de l’Europe.

Pourquoi est-elle si importante ?
Pour faire simple, il s’agit du plus grand système ininterrompu de zones intertidales au monde. Elle est reconnue comme étant d’une importance mondiale en matière de préservation de la biodiversité ; les processus écologiques et géologiques s’y déroulent encore essentiellement naturellement. Ses bienfaits ont été largement documentés par les écolo-gistes depuis le début du XXe siècle, faisant ainsi référence en matière de comparaison avec d’autres zones intertidales à travers le monde. Abritant plus de 10 000 espèces, elle constitue, chaque année, un tremplin indispensable pour 10 à 12 millions d’oiseaux migrateurs en quête de nourriture. Son environnement peu profonde en fait un élément vital pour la reproduction de nombreuses espèces de poisson. Dans l’ensemble, la mer des Wadden rend compte de manière unique de la capacité d’adaptation de la nature, des plantes et des animaux aux conditions chan-geantes.

Quelles sont les menaces auxquelles elle fait face ?
Elles sont nombreuses, mais, en principe, toutes d’origine humaine. Nous parlons du potentiel de pollution provenant du transport maritime et de l’aménagement portuaire ; de l’introduction d’espèces exotiques dans les eaux de ballast ; des activités de dragage et d’exploitation manière ; du tourisme non durable ; et de certaines activités de pêche. Et, bien sûr, le principal sujet de préoccupation est l’impact des changements climatiques.

Comment surmonter ces menaces ?
La mer des Wadden bénéficie d’un niveau de protection de l’environnement sans précédent, grâce à des évaluations et un suivi stricts. C’est ce qui lui a valu son classement à l’UNESCO. Cela dit, il reste encore beaucoup à faire pour sensibiliser le public à la valeur universelle exceptionnelle de la mer des Wadden.

Que faut-il faire de plus ?
Il s’agit d’une mission permanente visant à sensibiliser le public à l’importance de la région et à render compte de sa vulnérabilité. Nous avons également besoin de travaux de recherche et de surveillance accrus pour comprendre les effets potentiels des changements climatiques.

Comment pouvons-nous, en tant que citoyens du monde, jouer notre rôle pour participer aux efforts de préservation ?
L’initiative Change for the Better, opportunément nommée par Oris, commence par la prise de responsabilité envers nos propres actions, qu’il s’agisse de mettre fin à de mauvaises habitudes ou d’en entreprendre de bonnes.

Comment est né votre partenariat avec Oris et en quoi consiste-t-il ?
Oris a pris contact avec nous, ce que nous avons particulièrement apprécié. Avant de pouvoir conclure un partenariat, nous devions évaluer l’entreprise. Nous avons constaté qu’Oris respectait les normes de durabilité les plus élevées et qu’elle possédait une solide expérience de travail auprès d’organisations environnementales réputées. Il s’agit du premier partenariat avec une entreprise privée située en dehors de la région de la mer des Wadden, et il devrait durer au moins trois ans. Il débute par la Dat Watt Limited Edition, spécialement développée pour l’occasion – Dat Watt signifie “la mer des Wadden” en dialecte bas allemand. Ensemble, nous organiserons des événements pour alerter l’opinion publique et, surtout, les fonds récoltés par les ventes de la montre financeront un projet que nous n’aurions pas pu lancer autrement. Nous sommes très heureux de travailler avec Oris !
Mots clés

Billboard Ad